AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Souvenir d'enfance de la petite Eilistraée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eilistraée
Membre actif
avatar

Messages : 80
Age : 42
Race : Elfe de la Nuit
Classe : Assassin du Conseil
Niveau actuel : 49
Inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Souvenir d'enfance de la petite Eilistraée...   Mar 06 Mar 2007, 21:51

Le menuisier

Il était une fois, dans un petit village, au fin fond d'une contrée oubliée, un petit menuisier qui, bien que jeune, montrait de grands talents dans l'exercice de son art et qui, par ce don prodigieux, attirait chez son maître une nombreuse clientèle.

Le maître menuisier était très fier de son apprenti, et le traitait bien ; un jour, même, il lui promit que, à sa mort ‑ le maître menuisier avait une longue barbe blanche ‑, il lui confierait son atelier, et son petit magasin, en honneur à son art naissant.

Le petit menuisier, reconnaissant, n'en travailla que mieux, et, ainsi, exerça encore longtemps son talent.

Vint un jour où le maître menuisier mourut, paisible, heureux de laisser l'œuvre de sa vie en des mains si habiles ; le petit menuisier, devenu grand, pleura beaucoup, triste de perdre un si bon maître.

Et les années passèrent ; le petit menuisier, devenu grand, travaillait toujours, perfectionnait toujours son art ‑ et son petit magasin, le magasin de son maître, ne désemplissait pas.

Et, à un moment de sa jeune vie, il conçut un projet ‑ un projet important.

Bientôt, il ne pensa plus qu'à son projet, son beau projet, même en travaillant et tout en réalisant, par habitude, des objets magnifiques.

Et, un jour, il partit, sans rien dire à personne....

Il partit très loin, aux limites de la contrée, et au-delà, pour y trouver, selon les légendes, les plus belles essences qui existèrent jamais.

Il voyagea longtemps, et très loin ; les années passèrent, et marquèrent son visage.

Au fin fond d'un bois inconnu (Orneval peut-être...), et habité par des êtres étranges, il découvrit, enfin, l'arbre merveilleux qui vivait dans tous les contes ; respectueusement, il en coupa quelques branches, et essuya la sève qui coulait.

Puis, il rentra dans son village, son tout petit village, et décida, alors, que le plus beau des bois ne suffirait point tout seul.

Et il repartit, en quête, malgré son âge déjà avancé, des ors les plus purs, des gemmes les plus fines.

Il voyagea longtemps, et très loin ; les années passèrent, et marquèrent son visage.

Et, un jour, il revient au village, au tout petit village, avec, en poche, des pépites splendides, et des pierres magnifiques.

Il s'estima satisfait ; et, sans plus tarder ‑ car il avait une longue barbe blanche ‑, il se mit à l'ouvrage.

Sept années passèrent ; sept années durant lesquelles le petit menuisier, devenu vieux, travailla sans relâche, de tout son coeur et de tout son art.

Vint un jour où, enfin, l'œuvre de sa vie fut achevée , et le petit menuisier, devenu vieux, contempla les belles poignées aux tons dorés, les clous en pierres précieuses, le corps de l'ouvrage en un éclatant bois noir.

Il soupira de bonheur et, satisfait, fatigué, il se coucha dans le cercueil qu'il venait de finir ‑ pour y mourir, paisiblement....

Souvenirs d'enfance d'Eilistraée - Nouvelles & Comtes de la Rose Noire aux Milles Epines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Souvenir d'enfance de la petite Eilistraée...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis sur le récit : Orbe de souvenir
» Souvenir d'éternité (Une simple vie d'elfe)
» [Screen] Petite réunion chez Kokinette
» [Collection Membre] Ma petite collection.
» [RESOLU - Script] Création d''une petite fenetre de menu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MortSure :: L'étreinte :: Recrutement-
Sauter vers: