AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Acceptés] Papillons gris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ashraz
Membre actif


Messages : 73
Age : 40
Race : Elfe de la nuit
Classe : Chevalier de la mort
Niveau actuel : 85
Inscription : 08/08/2011

MessageSujet: [Acceptés] Papillons gris   Lun 08 Aoû 2011, 21:45

Ils virevoltaient partout.

Des papillons gris.

Les flocons tombaient en cohortes serrées. Le paysage était recouvert d'un linceul gris. Il n'en était que plus déprimant ; il n'était plus seulement chaotique, mais agonisant. Rien ne bougeait. Pas de bruit.
Les quatre silhouettes étaient en harmonie avec ce tableau. Immobiles. Silencieuses. Elles observaient les particules légères qui descendaient du ciel en virevoltant, ensevelissant un peu plus le relief alentour.
Le paladin épousseta son épaulière, dispersant les cendres crachées en continue par les cratères des Terres de feu. Son geste était las et douloureux tant la fatigue des heures précédentes le tenaillait. Il respira profondément et contempla avec amertume sa gourde vide. Son mana était épuisé et il n'avait plus rien pour le régénérer. Seuls le repos et la méditation lui permettraient de récupérer ses forces mystiques. La soif raviva sa rancœur pour le fauve à ses côtés. Il jeta un regard lourd, porteur à la fois de rancune et de regrets, sur l'ours étendu près de lui.



***

Quelques heures plus tôt, ou était-ce déjà un autre jour, Le druide avait chargé avec rage au milieu des élémentaires de feu déchainés. Sans même attendre ses compagnons ni même avoir les prémices d'une stratégie.
La bête avait anéanti la première créature de feu d'un revers de griffe et une attaque circulaire blessa plusieurs autres entités. Il en repoussa plusieurs autres vers le ravin et deux d'entre elles disparurent dans les profondeurs enflammées. Tous les élémentaires avaient attaqué l'ours, mais la rage alliée à la puissance brute de l'animal avaient prévalu... au début.
Puis les élémentaires crachèrent leurs jets de flammes. Le druide fut submergé par le tourbillon de feu ; sa fourrure et son cuir s'embrasèrent. Sa rage frénétique fut consumée instantanément. Les griffes de roche des assaillants entaillaient sa chair et répandaient le sang de la bête à gros bouillons. L'ours sentit ses pattes se dérober sous son poids. Il s'effondra au milieu des flammes.
L'incendie fut soufflé par une vague glaciale. Plusieurs élémentaires furent détruit par la déferlante. Dans sa vision rougie par la rage et le sang, l'ours vit le worgen mort-vivant tourbillonner au milieu de la mêlée en faisant danser ses lames gelées comme des ailes tranchantes. D'un mot venu des temps anciens il fit surgir du sol une créature morte-vivante qui se rua sur l'un des ennemis tandis que lui même se figea : une aura bleue enveloppa son corps et explosa dans un déluge de glace : tous les élémentaires alentour furent figés dans un carcan de givre. Le worgen venait de donner à ses compagnons un sursis. Le paladin lança un puissant sort de soin à l'ours blessé tandis que l'homme-loup préparait sa prochaine attaque.



***

Assis près du feu vacillant sous le vent, le Worgen léchait ses plaies. Il s'empara d'un morceau de roche affuté comme un rasoir, reliquat d'un élémentaire vaincu, et commença à aiguiser ses lames. Au moins ses victimes n'avaient pas souillé ses épées : ces êtres étaient dépourvus de sang, il n'avait pas à craindre la corrosion.
Un cratère hurla sa colère et des projections de lave illuminèrent le ciel. Le groupe blessé fut éclairé un court instant, révélant la situation précaire du bivouac, acculé à un ravin qui paraissait sans fond.
Le chouettard leva son bec vers les saillies qui les entouraient, cherchant un signe de mouvement, d'hostilité. Ses yeux perçants n'en trouvèrent pas. Il était soulagé. Ses forces mystiques étaient encore fortement amoindries par le combat contre les élémentaires.
Lorsque son compère féral avait chargé avec fougue, il était resté en arrière : il comprenait l'instinct qui avait poussé son congénère à charger. Mais il préférait la réflexion à une action fougueuse. Bien lui en eut pris. Malgré sa résistance et sa volonté, l'ours fut rapidement submergé, sauvé in extremis par le worgen né du fléau. L'immobilisation des créatures donna au chouettard les quelques secondes nécessaires pour invoquer les forces primaires de la nature. Un tourbillon de vent et d'éclairs décima les créatures : leurs corps de roche gelés explosèrent en particules cristallines.
La menace élémentaire n'était plus.
Oubliant son propre éreintement, le chouettard regarda avec tristesse le corps calciné de l'ours. Sa dépouille sans vie était déjà froide malgré la chaleur du plan élémentaire.



***

Le petit groupe se tenait parmi les corps disloqués des élémentaires vaincus lorsque les fils honnis de Lune d'Argent passèrent à l'attaque.
Des gerbes d’énergie arcanique jaillirent des collines et frappèrent de concert l'ours : dans un hurlement de douleur et de rage le druide fut pris dans un piège de flammes vertes. Les mages surgirent du haut des buttes et lancèrent une nouvelle salve de flammes mystiques. Les créatures immortelles avaient attendues que les élémentaires aient affaibli les combattants avant de lancer leur offensive.
Le feu soutenu de leur sorcellerie n'était bloqué que par la volonté de fer du paladin et du worgen, dont les boucliers magiques tenaient avec peine. Mais ils ployaient déjà sous la force des ensorceleurs ennemis. La crevasse derrière eux leur coupait toute retraite.

L'ours lança un regard au chouettard. Tacitement, ils se comprirent. Le druide jeteur de sort concentra toute sa maîtrise pour rassembler l’énergie environnante. L'air vibrait autour de lui. Dans un déchirement d'air et de lumière une déflagration aveuglante jaillit du sceptre du chouettard et pourfendit les rangs des elfes de sang. Cette contre-attaque subite déstabilisa les magiciens et interrompit leurs sortilèges. Quelques secondes. Suffisamment pour que l'ours lance une charge destructrice. D'un bond prodigieux il écrasa un de ses assaillants. Il en éventra un autre et en blessa un troisième. Un autre périt sous ses crocs.
Mais il avait quitté la protection des boucliers magiques.
De nouveaux traits d'énergie le frappèrent de toute part. Une attaque destinée à couvrir la retraite des elfes qui disparurent derrière les collines, laissant le groupe meurtri au milieu des élémentaires détruits et des corps déchiquetés.
Tous les combattants remercièrent silencieusement les dieux pour ce répit. Tous sauf l'ours. Son corps gisait inerte, dévoré par les flammes. Le sursit qu'il avait octroyé à ses compagnons avait eu un prix.



***

L'assaut des elfes de sang avait eu lieu plusieurs heures auparavant. Une éternité pour les survivants exténués. A cours de mana, de sommeil, et de force, ils souffraient du silence subit qui avait suivi le vacarme de l'attaque. Pas un bruit n'avait retenti. Il n'y avait que les cendres virevoltantes qui animaient le paysage.
Tous n'attendaient plus que l'offensive de l'ennemi, supérieur en nombre et en puissance. Tout plutôt que cette attente interminable.



***

Leurs prières furent exaucées. Se découpant sur l'horizon rouge tout autour d'eux, d'innombrables silhouettes graciles se dressèrent, des éclats verts luisant dans leurs orbites.
Le paladin s'appuya sur sa masse pour se redresser une dernière fois. Le worgen gronda en dégainant ses épées tandis que le chouettard planta son bâton devant le corps de son camarade tombé en signe de défi.

Le sol trembla. Et trembla encore.
Une masse gigantesque et sombre s'ébroua dans un crissement métallique. Un mastodonte d'acier, mû par la plus ancienne des magies, passa entre les rangs des elfes. La terre tressaillait sous ses pas. Tandis que la moitié des sorciers se concentrait pour mouvoir le golem, l'autre préparait ses sortilèges les plus destructeurs pour accompagner l'assaut du guerrier mécanique.
Le groupe assailli soutint cette défaite annoncée par une volonté d'acier. Tous agrippèrent fermement les hampes de leurs armes, prêts à livrer ce dernier combat.

Un cor retentit à l'est et les elfes de sang tournèrent leurs regards à la recherche de ce nouvel intrus. De l'ouest des traits de flammes illuminèrent le ciel et s'abattirent sur les sorciers elfiques.
Une magicienne worgen venait d'apparaitre au sommet d'un à-pic rocheux et concentrait tout son pouvoir à écraser le contingent ennemi sous une pluie ininterrompue d'éclairs et de feu. Aux enchanteurs qui voulaient riposter, elle drainait leur mana, les privant ainsi de l’énergie nécessaire à leurs sortilèges.

Cette diversion dévastatrice permis au chaman et au cavalier en armure de plaques de fondre sur les fils de Lune d'Argent. Tandis que le chevalier de la mort éperonnait son destrier au cœur de la mêlée
Le draeneï fit jaillir ses totems protecteurs du sol et lança des gerbes d'éclairs sur les elfes hébétés avant de les lacérer avec ses armes chargées de magie. Mais ceux-ci se ressaisirent et brandirent leurs sceptres vers le guerrier élémentaire.
Deux loups spectraux jaillirent de l'ombre et fondirent sur les mages, semant chaos et mort dans leurs rangs, interrompant les sorts en cours d'incantation. Leur maître lança un appel aux forces de la nature.
Venue des vents brûlants, des flammes volcaniques et du sol aride, une masse incandescente d’énergie élémentaire parcourut le corps du chaman et crépita en lui. Il la projeta vers la dépouille de l'ours qui s'anima aussitôt. La douleur de son passage dans les limbes, et plus encore, celle de son rappel à la vie, raviva la frénésie du druide féral qui chargea les elfes de sang pour protéger ceux qui luttaient pour leur survie.



***

Au cœur du champ de bataille le destrier d'Acheron percuta violemment plusieurs elfes de sang avant qu'un projectile magique ne mette fin à sa course. Le chevalier de la mort bondit de sa monture terrassée et atterri sur un mage qu'il empala de sa lame runique.
Il se redressa dans l'ombre de l'immense golem.
L'assemblage de magie et de métal entama une danse d'acier et de sang avec l'ancien enfant du fléau. Celui-ci résistait avec peine aux assauts de la machine de guerre et seule la protection du paladin le sauvegardait du feu ennemi.
Tandis que ses alliés contenaient avec l’énergie du désespoir l'avancée des mages, l'elfe de la nuit mort-vivant reculait sous les coups du golem ; le fil de sa non-vie ne résistait que par l'énergie vitale qu'il dérobait à son ennemi à chaque coup asséné. Mais il reculait.
La créature artificielle repoussa l'elfe sur un à-pic rocheux qui surplombait le vide. D'un puissant coup de son bras de métal il fit voler en éclat la lame runique. Le non mort ne pouvait plus que parer et esquiver les attaques. Et toujours il reculait.
Du coin de l'œil le chevalier de la mort perçu sa fin dans l'abysse.
Le golem leva ses deux bras pour assener le coup de grâce. Le guerrier en plaque saisit son ultime chance, roula entre les jambes de l'immense créature et planta les reliques de son épée dans la roche, libérant toute sa puissance runique. Une crevasse déchira le sol et sépara la saillie rocheuse du reste du surplomb. Le chevalier et le golem tombèrent vers les flammes.

La main du chaman se referma sur le poignet du non-mort. Suspendu dans le vide, le guerrier vit les silhouettes de ses alliés, druides, worgen, mage, paladin, acculées au dessus de la fosse. Leurs ultimes barrières magiques se fissuraient déjà sous la puissance arcanique de leurs alliés en sur-nombre. L'immolation ou l'abîme.

Les elfes de sang concentraient leur attaque magique implacable sur le petit groupe. Toujours ils avançaient vers leur ennemi. Ils avaient vaincus. Ils le savaient et la petite poche de résistance alliée le savait également.



***

Un cri de ralliement surpassa le fracas des explosions magiques. Tout bruit cessa. Les elfes de sang firent volte-face pour apercevoir, tout autour d'eux, sur les saillies rocheuses, d'innombrables silhouettes. Elles se tenaient immobiles.
La curée cessa quelques instants, suspendue à ce moment. Le petit groupe, condamné l'instant d'avant, comprit que les vents d'Azeroth venaient de tourner.
L'un des nouveaux venus leva un bras en silence et brandit une lame qui scintilla sous le rougeoiement du plan élémentaire. Comme mues par une seule volonté inébranlable et implacable, toutes les silhouettes se lancèrent vers les êtres immortels. Une lame de fond d'acier et de magie irrépressible s'abattit sur les fils de Lune-d'Argent, s'apprêtant à purifier les Terres-de-feu.






[HRP/]

PERSONNAGE :

Nom: Ashraz
Caractère (en 2, 3 mots): se pare d'un caractère assez avenant pour contrebalancer ses origines funestes (enfant du fléau). Son caractère taciturne prend parfois le dessus.
Classe et Niveau: Chevalier de la mort 85
Spécialisation et pourquoi: 1ere spécialisation: sang (pour protéger ses coéquipiers, veiller à ce que tout le monde rentre au bercail en un seul morceau et car il aime encaisser les coups.
La douleur est son opium et décuple sa hargne envers ses ennemis) HRP: j'aime jouer tank et tout ce que cela implique
2e spécialisation: givre (pour être polyvalent, être prêt à soutenir un groupe qui a besoin de force de frappe).
Race et sexe: Elfe de la nuit, mâle
Métiers: Herboriste et calligraphe


JOUEUR : Arnaud

Age:30 et des brouettes
Connaissance du JDR: joueur de jeu de rôle sur table depuis l'âge de 12 ans (toujours en activité)
Expérience dans WoW (quelques thèmes pour vous aider) :
- je joue depuis Burning Crusade
- j'ai déjà fait de la soupe de palourdes, visité la Citadelle de la Couronne de glace, confectionné des bottes en peau de Sartharion, tué quelques hordeux sur les champs de batailles et sur les routes peu fréquentées.
- aujourd'hui j'ai envie de poursuivre les raids de Cataclysme. L'arène et le pvp sont aussi de bons moyens de garder des réflexes vifs et une lame affutée.
Anciennes guildes et pourquoi les avoir quitté: Cyll'Calag. Petite guilde familiale. Trop. Ce qui implique peu de membres et donc des difficultés à profiter des différents aspects du jeu et du contenu. Mais l'ambiance y est fort sympathique.
Pourquoi MortSure: car je connais certains joueurs de la guilde. J'ai eu l'occasion de raider avec Mortsure à plusieurs reprise et l'ambiance semble sympathique.
Comment avez-vous connu MortSure: par des joueurs de la guilde.

Disponibilités, temps de jeu: Variables. En général je peux me libérer les soirs de semaine selon les besoins/programmes.

PS: comme convenu avec un des officiers de la guilde, je suis le porte-parole d'un groupe souhaitant intégrer Mortsure. Les autres membres se présenteront à la suite de ce message.

[/HRP]


____________________
"La mort n'est qu'une porte, le temps n'est qu'une fenêtre. Je reviendrai." Viggo, le fléau des Carpates, lors de la mort de sa tête.



Dernière édition par Ashraz le Mar 09 Aoû 2011, 11:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atalys
Légende
avatar

Messages : 8234
Age : 39
Race : Humaine
Classe : Moniale
Niveau actuel : 100
Inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 00:21

[HRP]

Bonsoir et merci pour cette candidature fournie. Vue l'heure tardive je ferai bref, je m'en excuse d'avance. Nous avons pour habitude d'échanger en RP sur les candidatures (c'est ce qui fait pencher la balance en fait), et avons pour cela un décor tout prêt. Décor un peu usé il est vrai, aussi nous attendrons que vous ouvriez votre RP pour pouvoir interagir avec vous.

Votre candidature sera débattue en privé, comme à l'accoutumée.

Nous attendons avec impatience les présentations des autres joueurs !

[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valandorn
Nouvel arrivant
avatar

Messages : 4
Age : 39
Race : Draeneï
Classe : Chaman
Niveau actuel : 85
Inscription : 07/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 08:52

Le tumulte de la bataille était passé depuis un moment déjà, et la corniche était jonchée de cadavres et de blessés. Les morts étaient de la horde et les blessés de l'alliance. Mais dans une terre en proie au chaos et à la rage des flammes, un blessé qui n'était pas rapidement soigné n'était rien d'autre qu'un mort en sursis

Sur cette pensée le chaman Valandorn venait de redresser son corps encore bien douloureux en de multiples endroits et balaya du regard le territoire désolé dans lequel lui et ses compagnons avaient failli trouver la mort.

Tout autour n'était que flammes dévorantes, sombre fumée et ruines de cendres calcinées. Cette vision raffermit le chaman. C'était pour ne pas que ce nouveau monde qu'il aimait tant ressemble à cela qu'il luttait avec ses compagnons contre les éléments en fureur.

Son regard s'attarda alors sur les différents blessés. Les premiers soins avaient été prodigués mais il restait encore tant à faire, et tous étaient épuisés par le combat désespéré qu'ils venaient de livrer contre les elfes de sang.

Maudits suceurs de mana ! Comme si la lutte contre les élémentaires n'était pas assez pénible comme cela, voilà qu'une légion sin'doreï avait fondu sur un petit groupe des porteurs d'espoir. Heureusement que l'unité de Valandorn les avait rapidement rejoint ! Heureusement surtout qu'une autre organisation de l'alliance était arrivée dans le dos des elfes de sang et les avait aidé à en triompher, sans cela, malgré leur résistance, aussi héroïque fut-elle, ils auraient fini par succomber.

Valandorn se fit violence pour s'approcher de plusieurs de ses camarades, Eamonn était bien mal en point, mais ça aurait pu être pire, une dernière petite étincelle de vie restée encore en lui avait permis au chaman de le ranimer. Mais il était encore mal en point malgré les efforts de leur soigneur, son frère de race, de le remettre en état. Valandorn lui tendit ce qu'il lui restait de bandage encore propres.


-Hé bien Teylo, heureusement que je suis arrivé avec mes totems, on dirait que ta lumière avait fait long feu. Hé Eamonn, ma parole on dirait que t'as foncé tête la première dans un mur de feu. Et toi Folten, t'as laissé quelque plumes dans la bataille.

Comme à son habitude une fois la tension du combat redescendue, Valandorn essayait de détendre un peu l'atmosphère, la gravité de la situation, et il ne perdait jamais une occasion de taquiner son collègue paladin. Dans le fond, il en respectait la foi en la lumière, quel draeneï ne le ferait pas, mais pour lui la lumière l'avait déçue depuis longtemps déjà. Il avait été un des plus fervents partisans de l'apport du chamanisme, et aujourd'hui c'était là qu'il avait trouvé sa voie.

Il était certes jeune pour un draeneï, mais même un jeune draeneï comme lui avait déjà des centaines d'années d'expérience. Et cette expérience l'incitait à présent à observer prudemment le groupe de combattants qui les avaient secouru. La fraternité du combat qui les avaient unis contre leurs ennemis s'était dissipée à présent, et même s'ils appartenaient tous à l'alliance, Valandorn savait qu'il valait mieux rester sur ses gardes, un regard entendu échangé avec Ashraz le confirma sur cette impression.

Puis soudain alors qu'il détaillait le groupe qui leur faisait face, il fut frappé de stupeur, dans le feu de l'action, le rythme effrénée du combat, il n'avait fait parfois qu'entrevoir certains des combattants, mais à présent qu'il pouvait les détailler à loisir... Oui pas de doute, c'était bien elle, ça alors quelle surprise !

Le chaman s'avança aussitôt vers une de ses consœurs, qu'il s'empressa de saluer chaleureusement.


-Cattleya ! Toi, ici ! Ça faisait bien longtemps, qu'est ce que tu es devenue ? Qui sont tes compagnons qui nous ont aidé ? Tu me présentes ?

Valandorn se souvint alors du temps où lui et Cattleya avaient commencé leur initiation ensemble sur la voie des esprits. Il se rappela aussi ce que cette jeune draeneï fuyait et ne put s'empêcher de lancer à voix basse en souriant.

-On dirait que te voilà bien loin des terrasses de l'Aldor à présent.

Le chaman lui jeta un regard malicieux, puis attendit ses réponses, les bras croisés mais l'air confiant. Cattleya et lui venaient de deux mondes bien différents, mais quand ils s'étaient rencontré, ils étaient tous deux aussi jeunes et aussi désireux d'apprendre la voie des esprits, et ils avaient tous deux partagé l'enseignement du même maître.


[HRP/]
PERSONNAGE :
Nom: Valandorn
Caractère (en 2, 3 mots): Tolérant, optimiste, réfléchi, son amour pour le « nouveau monde » d'Azeroth et un certain entrain sont sa réponse au drames qui ont marqué son peuple. En dépit de son apparente légèreté, il reste un chaman soucieux d'être à l'écoute des éléments et d'un monde qu'il veut préserver... Et n'hésitera pas à se changer en un guerrier farouche pour cela.
Classe et Niveau: Chaman 85
Spécialisation et pourquoi: amélio pve et amélio pvp. Par amour de ce gameplay tout simplement.
Race et sexe: Draeneï, mâle
Métiers: Mineur et Joailler

JOUEUR : reroll de Bargold/Kardenaar
[/HRP]


Dernière édition par Valandorn le Mar 09 Aoû 2011, 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kardenaar
Gardien du Repaire
avatar

Messages : 2582
Age : 39
Race : humain
Classe : chevalier de la mort
Niveau actuel : vers l'infini et au delà
Inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 09:05

Alors que le tumulte et le fracas de la bataille venait de retomber, Kardenaar le co-dirigeant de la lignée des crocs d’enfer de Mortsure arpentait de sa silhouette trapue et musclée le rebord où s’amassaient les corps des elfes de sang et les blessés de la communauté ainsi que leur alliés improvisés. Un sinistre sourire de satisfaction se dessinant sur son visage.

Cette partie de chasse avait été un succès complet !

Les réserves de sang du repaire étaient de nouveau bien trop faibles, après discussion avec Hizoka, tous deux avaient pris la décision de mobiliser leur lignée des crocs d’enfer -ainsi que tout membre de mortsure désirant participer et prêter main forte- pour une partie de chasse de vaste envergure à l’intérieur des terres de feu.

Beaucoup d’unités de la horde et de l’alliance de toutes races y étaient déployées et le domaine était vaste. Les mordus s’étaient lancés sur les traces d’une légion entièrement composée d’elfes de sang -exactement ce qu’ils recherchaient- mais la traque avait été difficile. Le feu et les fumées acres du plan du feu perturbaient les sens affûtés des crocs, à plusieurs reprises ils avaient perdu la trace de ceux qu’ils suivaient. Pour finalement les retrouver face à un petit groupe de combattant de l’alliance. Kardenaar put alors juger de l’importance des effectifs ennemis, de leurs force et faiblesse, il vit les sin’dorei encercler le petit groupe de combattants de l’alliance, il vit les efforts désespérés de ceux-ci pour résister face à un ennemi supérieur en nombre, il vit le petit groupe acculé au bord d’une fosse prêt à vende chèrement sa peau… Ils se battaient bien… Et si Mortsure intervenait à cet instant, les elfes de sang seraient pris en tenaille entre les deux groupes.

Un sourire carnassier s’esquissa alors sur le visage du chevalier de la mort.

...

A présent il pouvait contempler avec satisfaction le succès de l’opération. Le petit groupe de combattants inconnu s’était bien battu, l’ennemi pourtant était fort et en nombre, mais pris entre eux et mortsure, ils n’avaient eu aucune chance. Ils avaient été massacrés au terme d’un combat où la bête avait pu se déchainer et décimer les rangs des sin’dorei. Les rangs de l’alliance eux ne comptaient que des blessés. « Parfait » se dit Kardenaar. Secourir des faibles incapables de se défendre ne lui aurait procuré aucune satisfaction, mais leurs alliés improvisés s’étaient bien battus, ce petit groupe de guerriers avait du potentiel…

Il fallait maintenant gérer l’après de la bataille. Le chevalier de la mort essuya vaguement de son mantelet le sang séché sur son visage et s’avança vers Hizoka pour lui parler dans un souffle, presque un murmure, qu’il savait que seul les sens affûtés d’un croc d’enfer pouvait saisir.

-Bravo. Succès complet. Maintenant que la bataille est finie, que pas un mordu n’assouvisse sa soif directement. Que ceux qui peineraient trop à se retenir s’écartent ! Je ne veux pas voir la moindre canine visible. En revanche qu’ils prélèvent le sang sur les corps encore chauds et remplissent les récipients de la réserve. Que les mordus se passent le mot entre eux. Ensuite rejoins-moi auprès de nos… « alliés de circonstance ».

La mascarade devait être préservée. Dans le chaos de la bataille on pouvait se permettre de sauter à la gorge d’un ennemi, cela pouvait passer pour un acte de sauvagerie débridée, et Kardenaar ne s’était pas gêné pour le faire. La bête qu’il portait en lui avait eu le loisir de se déchaîner dans le feu de l’action. En revanche maintenant que le combat était terminé, un tel comportement susciterait forcément au moins la curiosité des inconnus auprès de qui ils avaient combattu. Pour les prélèvements de sang, il avait sa réponse toute prête, mais si un mordu se mettait maintenant à révéler sa véritable nature ? Ils pouvaient très bien décider d’exterminer celui qu’ils prendraient pour un démon. Et Kardenaar pour assurer la sécurité de mortsure n’hésiterait pas à achever sur place un par un ceux qu’il venait de secourir. La mascarade devait être préservée.

Les sages et les Noster heureusement ne poseraient pas de problèmes vu leur manière de boire, la camarilla avait un très bon contrôle de la soif. Restaient les juges et les crocs. Chez ces derniers surtout la soif était dévorante, la bête extrêmement difficile à contenir. Heureusement c’est surtout dans l’excitation du combat qu’elle se déchaînait. Et celle-ci était retombée. Pour autant le co-leader des crocs veillerait à ce qu’aucun des siens ne commette d’impair.

Le chevalier de la mort s’approcha alors du petit groupe d’inconnus avec lesquels ils avaient luttés, inconnus qui ne semblait pas l’être pour l’un et l’une de leurs deux groupes. En balayant la scène du regard, il vit le chaman draeneï des inconnus discuter avec Cattleya comme s’ils se connaissaient bien. Machinalement, il enregistra cette information qui pouvait s’avérer utile, et s’avança vers le petit groupe, assez rapidement rejoint par Hizoka, qu’il désigna alors à leurs alliés providentiels.

-Mon compagnon et moi-même commandons la section d’assaut de notre organisation. Il va de soi que tous nos soigneurs sont à votre disposition pour s’occuper des blessés. Vous vous êtes bien battus. Mais dites-moi connaissiez-vous ces sin’dorei qui ont fondu sur vous ? Savez-vous pourquoi une telle unité vous a attaqué avec un tel acharnement ? Auriez-vous des ennemis bien précis en leur sein ?

Comme à son habitude même pour des paroles qui se voulaient plutôt amicales, le chevalier de la mort s’exprimait d’une voix dure et tranchante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashraz
Membre actif


Messages : 73
Age : 40
Race : Elfe de la nuit
Classe : Chevalier de la mort
Niveau actuel : 85
Inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 11:14

La cendre recouvrait déjà les corps encore chauds des ennemis vaincus. L'elfe non-mort s'était assis sur un rocher pour reposer ses membres endoloris et se soulager du poids de sa lourde armure. Il regardait avec amertume sa lame brisée. La mort n'avait pas voulu le reprendre cette fois.
Il observait les combattants qui venaient de les tirer, lui et son groupe, de ce mauvais pas. Des soldats de l'Alliance bien sûr. Pour l'instant il n'avait vu ni tabard ni bannière indiquant l'appartenance de cette faction. Ce qui était sûr c'est que certains d'entre eux s'étaient battus avec une sauvagerie peu commune.
Enfin, tout le groupe était sauf, c'est ce qui importait.

Valandorn était en pleine discussion avec l'un des nouveaux venus. Plutôt bon signe.

Un homme en plaques s'approcha de leur groupe. Un chevalier de la Mort. L'elfe appréciait modérément la compagnie de ses pairs, cela le renvoyait à sa propre condition de deux-fois né et d'ancienne marionnette du Fléau. Mais en de telles circonstances il ne pouvait pas faire la fine bouche. Il sortit de ses pensées et rejoignit la discussion en cours.

- ...pourquoi une telle unité vous a attaqué avec un tel acharnement ? Auriez-vous des ennemis bien précis en leur sein ?

Le ton de l'humain était sec. La réponse pragmatique fut prononcée avec un sourire.

- Des ennemis ? Oui, comme des milliers d'autres fidèles de Hurlenfer et de sa Horde.

Du coin de l’œil le chevalier de la mort elfe regardait le manège de certains de leurs alliés, agenouillés à côté des cadavres de leurs ennemis. Les achevaient-il ? Drôles d'ustensiles pensa-t-il.
Il continua.

- Ces fanatiques attaquent à vue. Surtout ici. Depuis que le Front du Magma a vu le jour ils n'ont toujours pas compris que c'est à notre destruction totale, Alliance comme Horde, que nous devons faire face.

Le guerrier porta son regard sur les Terres de Feu. Bientôt le monde ressemblerait à ça.

- Ces Elfes de Sang galvanisés par trop de magie préfèrent poursuivre leurs escarmouches contre nous plutôt que d'affronter cette menace commune. Un rappel tranchant du chaos auquel serait livré Azéroth si on les laissait faire.
Je me nomme Ashraz d'Achérus. Mes compagnons et moi vous sommes redevables... qui que vous soyez. 



__________________
"La mort n'est qu'une porte, le temps n'est qu'une fenêtre. Je reviendrai." Viggo, le fléau des Carpates, lors de la mort de sa tête.


Dernière édition par Ashraz le Mar 09 Aoû 2011, 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méthanos
Pilier
avatar

Messages : 4114
Age : 31
Race : Elfe de la Nuit
Classe : Druide
Niveau actuel : 100
Inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 12:56

Méthanos se tenait en retrait immobile

Il se moquait de la consigne de ses supérieurs. il était déjà repu:
Il avait profité de la confusion bataille pour littéralement dévorer le cœur d'un elfe de sang arraché à main nue. A lieu de projeter une décharge de colère, il l'avait directement plaqué sur le torse d'une de ses victimes. Son poing avait alors traversé l'armure et pénétré dans la chaire. Lorsque le druide retira sa main, il tenait un cœur palpitant qu'il lécha a la fois par faim que par provocation pour les trois adversaires suivants qui s’étaient arrêtes, médusés par autant de violence.
D'un geste de la main, Méthanos provoqua une bourrasque surnaturelle qui vit voler cendres et silex amassés par les combats précédents. un nuage de cendres l'enveloppa tandis les shrapnel improvisés mutilèrent ses adversaires dépassés.
Méthanos en avait profité pour se repaitre de son trophée en quelques bouchées.

Il se tenait maintenant devant ce groupe d'alliés exténués, silencieux et maculé du sang de ses victimes. Il était peu surpris qu'ils n'aient pas cédé avant: leur intervention était-elle réellement le fruit du hasard?
Les dieux seuls savaient... les dieux et peut être Kaardenaar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hizoka Gwathren
Pilier
avatar

Messages : 4972
Age : 33
Race : Elfe de la nuit
Classe : Chasseur
Niveau actuel : 90
Inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 13:02

*arrachant une flèche du crâne d'un elfe de sang*
- Effectivement mon ami, gardons le contrôle prélevons ce qu'il faut nous aurons tout autre loisir plus tard
*sourit*

***

*se tournant vers les inconnus*
- Bonjour à tous
*S'inclina devant l'assemblée en écoutant Kardenaar*

***

*Hizoka observait d'un œil méfiant cette troupe fatiguée devant lui, d'un geste discret il mit Nami en garde*
- Vous avez raison
*S'adressant au chevalier de la mort inconnu*
- Ce monde change il concerne tout le monde, mais ce cataclysme éveille encore plus cette guerre contre la Horde chacun pense à la survie de sa propre race ou de sa propre faction. Mais personnellement j'aime ce genre de confrontation surtout contre les elfes de sang.
*sourit*

***

*observe Cattleya*
- je vois que tu en connais quelques uns.
*Cattleya hocha la tête*




/hrp

sinon il y a une petite boulette dans le RP il me semble, Kardenaar n'est pas un draeneï

/hrp


Dernière édition par Hizoka Gwathren le Mar 09 Aoû 2011, 13:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cattleya
Participant
avatar

Messages : 21
Age : 33
Race : Draeneï
Classe : Chaman
Niveau actuel : 80
Inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 13:29

*La draeneï s'essuya le front fatiguée des soins prodigués à ses compagnons, elle se dit que c'était vraiment dur de suivre les crocs d'enfer*
*Observant les inconnus devant elle qui semblaient exténués, c'est là qu'elle vit Valandrons qui la reconnut de suite*

- Valandrons, que fais-tu ici ?
*Se précipitant vers le draeneï*
- Ca fait une éternité cela me fait plaisir de te voir
*Sourit*
- je vais soigner tes compagnons, ne t'en fais pas j'ai fait d'immenses progrès et je vois que toi aussi.
*Se stoppa dans son élan*

- Oui, Hizoka j'en connais un, ne vous en faites pas
*d'un geste gracieux Cattleya posa 4 totem à terre et commença à soigner les compagnons de Valandrons*
- tu dois avoir tant de choses à me raconter Valandron, j'ai hâte de finir cette mission et de discuter avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valandorn
Nouvel arrivant
avatar

Messages : 4
Age : 39
Race : Draeneï
Classe : Chaman
Niveau actuel : 85
Inscription : 07/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 14:05

Valandorn sourit puis toussota en entendant Catlleya massacrer son nom.

-Hum, Valandorn, Cattleya, moi c'est Valandorn.

Le draeneï soupira, lui qui aimait plaisanter sur ses compagnons sentait bien qu'il allait bientôt hériter d'un nouveau surnom.


-Tiens attends, je vais t'aider pour les soins. Oui, moi aussi, une fois ceci fini, je te retrouverais avec plaisir pour qu'on parle du bon vieux temps... Et de tout ce qui s'est passé depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashraz
Membre actif


Messages : 73
Age : 40
Race : Elfe de la nuit
Classe : Chevalier de la mort
Niveau actuel : 85
Inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 14:49

Valandrons?

Ashraz écoutait les bribes de conversation entre les deux chamans. Il ignorait la vie qu'avait mené son compagnon avant leur rencontre sur les champs de batailles; ce qui lui importait était la fiabilité de ses frères d'armes, pas leur passé.
Mais tout de même... Le draeneï avait-il changé d'identité? Si oui, qu'avait-il put faire pour en arriver à une telle mesure?

Le chevalier de la Mort chassa ces pensées et se focalisa à nouveau sur le moment présent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cattleya
Participant
avatar

Messages : 21
Age : 33
Race : Draeneï
Classe : Chaman
Niveau actuel : 80
Inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 15:06

*ricane*
- Effectivement pardon Valandorn, ça fait si longtemps aussi
*sourit*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asgardh
Participant
avatar

Messages : 22
Age : 37
Race : Worgen
Classe : Chevalier de la mort
Niveau actuel : 85
Inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 17:20

Le sang, l'odeur du sang est trop forte …

Je retourne le salut du chasseur d'un hôchemment de tête. Je remercie Val et son amie chamane pour les soins. Je ne peux m'empêcher de trouver quelque chose d'inhabituel chez nos sauveurs. c'est dans leurs façon de bouger, de se tenir, dans leur regard. Il y a une retenue chez eux, étrange quand on voit avec quelle sauvagerie ils se battent. La sauvagerie, je connais … la retenue … j'ai connue ça aussi , il y a longtemp.
D'anciens souvenir refont surface; un manoir, des rires d'enfants, le murmure d'une femme. Non. Ce n'est pas le moment d'être sentimental. Il y a un temps pour chaque chose, et ce n'est pas celui des souvenirs.

Secouant la tête, je me refocalise sur le présent en reprenant l'observation de nos alliés quelques instants encore, essayant de déterminer mon trouble. Le sang , l'odeur du sang est différente sur eux … ça me rappelle quelque chose... il y a trop d'interférences ici, l'odeur du feu est partout et mon odora n'est pas aussi performant en ce lieu.
Le feu ...
Je me détourne de la conversation, pour escalader un petit promotoire et porter mon attention sur les environs. Sur les terres du Seigneur du Feu et nous ne sommes pas les bienvenus. Mieux vaut ne pas trainer trop lontemps d
ans les parages …


/HRP

PERSONNAGE :

Nom: Asgardh
Caractère : patient et posé, Asgardh préferre réfléchir avant d'agir
Classe et Niveau: Chevalier de la mort niv 85
Spécialisation et pourquoi: première spécialisation: givre (parce que c'est la spé que je préferre le plus au niveau gameplay, et ce depuis la création du chevalier de la mort) deuxieme spécialisation: sang (pour avoir un rôle, et donc une expérience de jeu différente de temps en temps)
Race et sexe: Worgen, male
Métiers: Forgeron et mineur


JOUEUR : Simon

Age:30 ans
Connaissance du JDR: expérience du jeu de rôle papier depuis plusieurs années
Expérience dans WoW (quelques thèmes pour vous aider) : je joue depuis pratiquement le lancement de wow. J'ai pas mal boulingé a travers les vaste terre d'Azeroth, mais malheureusement je ne suit pas parvenus a faire tous les donjons qui se sont dressé sur ma route.
Aujourd'hui, j'ai envie de continuer l'aventure , d'explorer les raid du cataclysme, tout comme de massacrer du hordeux sur les champ de batailles.
Anciennes guildes et pourquoi les avoir quitté: Cyll'Calag, est une petit guilde a l'esprit familliale. Le probleme c'est qu'elle est trop petite pour avancer dans les raids
Pourquoi MortSure: Ashraz et Valandorn m'ont dit beaucoup de bien de votre guilde
Comment avez-vous connu MortSure: par les sus mentionner (et j'ai vu une vidéo de présentation de la guilde sur judgehype il y a quelques mois)

Disponibilités, temps de jeu: variable. En général, je fais en sorte de me libérer plusieurs soir dans la semaine. Je peux m'arranger pour que cela coïncide avec les event de la guilde

/HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahîme
Membre actif
avatar

Messages : 83
Age : 24
Race : Humaine
Clan : MortSure
Classe : Paladine
Niveau actuel : 90
Inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 21:36

Que veux-tu Valandorn malheureusement me voilà des heures que nous nous bâtions. Je ne peux pas soigner toujours à la même puissance vu que je me reçois des coups,faute à Eamonn. Il ne me protège pas !

* Des questions surgissent dans la tête du draenei tel un nain qui se saoule un soir de pleine lune. *
* Mais qui sont ces gens ? D’où viennent-ils ? Étais-je trop occupé à soigner les blessures mes compatriotes pour remarquer leur présence ? *

«Teylo s’approche d’Ashraz pour lui demander qui sont ces gens »

-Je vous salue ! Je me nomme Teylo, tel mon père est mon grand-père je suis un noble soigneur.
Je m’excuse d’arriver au milieu de votre discussion, j’ai été retardé par un elfe de sang qui s’était camouflé pour me mettre à terre.


« Teylo s’immisça dans la discussion est ne dit plus un mot. »

/HRP

PERSONNAGE :

Nom: Teylo
Caractère (en 2, 3 mots):patient, toujours de bonne humeur
Classe et Niveau: Paladin niveau 85
Spécialisation et pourquoi: Sacré je préfère tenir une vie entre les mains que de bourriner sur un monstre qui sont souvent très laid.
Race et sexe: Draenei , male
Métiers: Joailler et mineur

JOUEUR :

Age: 18ans
Connaissance du JDR: j’ai participé à quelque event sur WoW mais sans plus..
Expérience dans WoW (quelques thèmes pour vous aider) : Je joue depuis la sortis de Burning Crusade j’ai parcouru Azeroth faute d’avoir fait des pauses je n’ai pas pu profiter pleinement du contenu.

- j'ai déjà fait ... la plupart des raids jusqu’à l’Extension de Cataclysm

/HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashraz
Membre actif


Messages : 73
Age : 40
Race : Elfe de la nuit
Classe : Chevalier de la mort
Niveau actuel : 85
Inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mar 09 Aoû 2011, 23:49

Faisant fi de la manière un peu fruste dont Teylo s'était mêlé à la discussion, c'était là son habitude, Ashraz murmura au paladin:

- Justement, Teylo, c'est ce que j'aimerais savoir. Et si cette fois tu nous évites le couplet sur les soins payants, j'y arriverai peut-être!

Le chevalier de la mort jaugea le détachement de combattants qui s'échinait à fouiller et à faire, les divinités seules savaient quoi, aux cadavres des elfes. Il aperçut Asgardh qui humait nerveusement l'air. Il connaissait la grimace qui déformait le mufle du worgen.
Lui même était animé d'un sentiment étrange. Outre l'humain né du fléau, certains de ces individus pourtant étrangers à la malédiction du Roi Liche, dégageaient un "je ne sais quoi" de familier. Qui étaient ces gens?

Ashraz sourit à Teylo et lui assena un petit coup d'épaulière qui se voulait un signe, un peu rustre, de camaraderie.

- Au fait, merci de nous avoir tenus en vie.

Puis il se tourna à nouveau vert le chevalier de la mort qui était venu à leur rencontre, et lui sourit en réitérant sa question:

- Votre faction, aux méthodes si efficaces, porte-t-elle un nom, camarade? Peut-être vous-même avez-vous la bonne fortune d'en posséder un?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahîme
Membre actif
avatar

Messages : 83
Age : 24
Race : Humaine
Clan : MortSure
Classe : Paladine
Niveau actuel : 90
Inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 00:30

De peur que les étrangers prennent le draenei pour un pic-sous il rétorqua.

- De quoi parles-tu ? Je n'ai jamais parlé de soins payants.

" Suite à cette phrase, un rire forcé sort de la bouche du Paladin"

Le paladin attendit une réponse de la part des nobles guerriers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kardenaar
Gardien du Repaire
avatar

Messages : 2582
Age : 39
Race : humain
Classe : chevalier de la mort
Niveau actuel : vers l'infini et au delà
Inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 08:21

Kardenaar se tenait toujours impassible face à l'autre ancien membre du fléau. Ses sens affûtés lui avaient permis d'entendre la conversation avec son compagnon, mais de toute façon le co-leader des crocs n'était pas né de la dernière pluie, il savait que c'était le moment où les deux groupes méfiants essaieraient d'en savoir le plus possible l'un sur l'autre.

Un sage ou un camarilla aurait sûrement trouvé quelque belle guirlande de paroles fleuries pour éviter d'avoir à répondre, mais le dirigeant des crocs était d'une nature différente, une nature qui le poussait à l'action, au passage en force.

Pour autant Kardenaar savait évaluer auparavant la situation. En dépit de quelques incidents rares, mortsure s'efforçait de maintenir la mascarade, il était peu probable que le nom évoque grand chose à ce groupe de combattants... Toutefois, il était vrai également que ces derniers temps à plusieurs reprises des individus s'étaient rendus à l'Elyséum en en sachant beaucoup plus qu'ils n'auraient du sur la véritable nature de leurs membres. Si c'était le cas ici, il faudrait aviser... Cela voulait dire pour le co-dirigeant des crocs : les tuer ou les emprisonner et changer de force ceux qui en vaudrait la peine.

Kardenaar fit un pas en avant et s'approcha à très courte distance de son homologue runique. Il avait plongé son regard dur dans celui auquel il faisait face, tous ses sens étaient affûtés, en éveil. Pas de détour. Si le nom de mortsure venait à troubler son interlocuteur, si une tension particulière se manifestait, il la sentirait.

Et si ses mains pendaient le long de son corps, ce n'était jamais loin de la garde de ses armes.

-Je me nomme Kardenaar. Je suis l'un des officiers de Mortsure, un nom que les elfes de sang -voire la horde- ont appris à craindre et que nous avons su rendre pour eux synonyme de cauchemar. Et vous ? Qu'en est-il de votre... organisation qui nous a été fort utile sur ce coup là ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylywen
Gardien du Repaire
avatar

Messages : 3382
Age : 30
Race : Kaldorei
Clan : Gangrels
Classe : Guerrière
Niveau actuel : 85
Inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 10:53

Lylywen se tenait en retrait, arpentant le petit espace dans lequel elle se forçait à rester. Elle sentait la Bête, plus puissante que jamais. Sa soif était pourtant repue, et un mince filet de sang coulait de ses lèvres. Elle ne prit pas la peine de l'essuyer, à quoi cela aurait-il pu servir ? La seule chose à laquelle elle était capable de penser, c'est qu'elle en voulait encore. Elle vit de loin Méthanos arracher le cœur d'une de ses victimes et s'en délecter. Mais elle voyait également les combattants à qui ils avaient prêté main forte. Eux ne comprendraient pas, ils avaient l'air si.. vivants !
Sentant son contrôle s'affaiblir, la guerrière se mit en quête de Kardenaar. Elle arriva au moment où il se présentait à la troupe qu'ils avaient aidé et se mit derrière lui, gigotant et claquant sa langue contre son palais, manière de lui faire comprendre ce qu'il se passait en elle. Elle dévisagea Ashraz et huma son odeur. Elle entendait le sang battre dans ses tempes, courir dans ses veines, et elle eut un instant l'impression qu'il l'appelait, l'encourageait. Elle fixa Kardenaar, attendant ses instructions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashraz
Membre actif


Messages : 73
Age : 40
Race : Elfe de la nuit
Classe : Chevalier de la mort
Niveau actuel : 85
Inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 11:51

- Vous êtes humbles et cela vous honore, Kardenaar. Mais je sais admettre lorsque la mort est sur le point de m'emporter.

Ashraz murmura pour lui même avec amertume: et ce n'est pas la première fois qu'elle le ferait...
Tout en observant du coin des yeux les bras ballants de son homologue, il poursuivit.

- Mais dans le cas présent, c'est votre faction qui nous a été utile.
Nous sommes la confrérie Cyll'Calag. Nous tentons d'apporter, autant que faire ce peut, un peu de lumière en ces temps troublés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folten
VIP
avatar

Messages : 910
Age : 41
Race : elfe de la nuit
Classe : druide équilibre
Niveau actuel : 90
Inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 12:01

Juste des papillons de feu hein ?!?
Pas d'idées noires sur la page blanche du jour à venir... Tout reste à écrire...

Mais comment diable les meilleurs éléments de Cyl Callag avaient-ils pu être soufflés comme des bougies d'anniversaire par les légions sin'doreï ?! Sans l'intervention providentielle de ces étranges inconnus _ providentielle ? _ ils auraient tous regagné la matrice de mère nature... à moins qu'ils n'aient tout simplement servis dans un quelconque rituel maléfique ?!? Ou pire encore, été ramenés à la vie en tant que chevaliers de la mort ?!? Qui sait ?!

Il avait suffit de quelques élémentaires de feu et d'un confrère druide par trop joueur et impétueux pour mettre le feu aux poudres ! La belle aubaine pour les fils de Lune d'Argent qui pour sûr savent faire feu de tout bois ! Ils étaient tombés de Charybde en Scylla ! Et une poignée de mages et un Golem plus tard, ils menaçaient de tomber à nouveau... Et pourtant, en quoi ces ennemis étaient-ils différents des autres d'avant ?

Juste des papillons de feu hein ?!?
Et pourtant... Les meilleurs éléments de Cyl Callag ! Soufflés comme des bougies d'anniversaire !

La guilde tournait la page de la guilde ! Les porteurs d'espoir étaient trop peu... et trop peu puissants... Cette fois rien n'y ferait plus ; il fallait du sang neuf sans quoi... leur mort à tous serait définitive ! Il fallait du sang fort ! Folten dévisagea leurs alliés du moment... Ses compagnons et lui leurs étaient redevables... qui qu'ils soient...

Peut-être était-ce là un signe du destin, une opportunité de rallier un clan plus fort, une façon de rebondir vers un nouvel avenir plus radieux ?!? Qui sait ?!? Il médita la maxime de son ancien mentor : « Ce qui noie quelqu’un, ce n’est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l’eau. » Bien vu Artamir !

Le chouettard porta ses mains à son visage, comme pour chasser le ballet lancinant des noires lucioles qui lui obscurcissaient la vue... Peine perdue... Il avait des vertiges : le déluge de sorts qu'il avait déchaînés lors de leurs derniers combats l'avaient comme vidé de son essence vitale... Il faillit chanceler lorsqu'il amorça quelques pas ici et là... mais il se reprit presqu'aussitôt... Les yeux qu'il rouvrit à nouveau sur les terres-de-feu étaient rougis autant par le feu que par les pleurs... des pleurs où se mêlaient l'amertume et l'humiliation... et une colère écarlate...

Des papillons de feu dansaient furieusement dans ses yeux...
Pas d'idées noires sur la page blanche du jour à venir... Tout reste à écrire...

Il pris sa tête entre ses mains... non plus pour s'apitoyer sur son sort ou pour s'interroger sur leur dernière mésaventure... seulement pour masser ses tempes... ses tempes qui lui donnaient l'infernale impression d'être les tambours des fidèles d'Hurlenfer et de sa Horde...

Il s'arracha une poignée de cheveux et se releva en hurlant comme un dément, à plein poumons : « _ De toute éternité, j'ai été, je suis et je serai !». Son poing droit était levé au ciel, serré d'une poigne d'acier... Le druide fulminait et vociférait... Hors d'atteinte, il n'essaya même pas de chasser de sa mémoire ce qui resterait à jamais gravé en lui et qui le marquerait au plus profond de ses chairs, du fer rouge de la plus ardente des déterminations !

Les meilleurs éléments de Cyl Callag ! Soufflés comme des bougies d'anniversaire !

Une colère noire sur la page blanche du jour à venir... une colère sans borne...
Juste des papillons de feu hein ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folten
VIP
avatar

Messages : 910
Age : 41
Race : elfe de la nuit
Classe : druide équilibre
Niveau actuel : 90
Inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 12:04

/HRP :

PERSONNAGE :

Nom: Folten
Caractère (en 2, 3 mots): Folten fait souvent preuve de noblesse d'âme ; tolérant, amical et réfléchi, il est plein d'empathie envers la nature et son prochain. Il fait souvent pâle figure et passe inaperçu dans une forêt de chênes... Mais ne vous y trompez pas car ce roseau s' il plie plutôt souvent, ne rompt pas ! La perte de l'immortalité des elfes l'a fortement marqué même si personne n'en sait rien. Souvent il se réveille en sursaut en pleine nuit, en proie à cette sempiternelle terreur nocturne qui s'appelle la peur de mourir ! Si vous le voyez boire, c'est que cette obsession le taraude ! Il ne supporte pas le vieillissement, la maladie et la faiblesse... Voilà pourquoi l'immortalité le fascine et pourquoi il aspire en secret à la faire sienne !

Classe et Niveau: druide niv 85
Race et sexe: Elfe de la nuit, mâle
Spécialisation et pourquoi: 1ière spécialisation équilibre car j'ai été obligé de passer DPS à cause de l'omniscience, de l'omniprésence et de l'omnipotence de nos 2 tanks de guilde... Je me suis mis au chouettard sur le tard donc, mais j'y ai pris goût depuis peu (depuis que je ne suis plus la dernière roue du carrosse !)
2ième spécialisation tank (j'ai débuté wow en tank et j'adorais çà... je n 'ai plus tanké à haut niveau mais j'ai gardé cette spé sous le coude au cas où... si d'autres HL avaient besoin de moi pour upper !
Métiers: Herboriste & Alchimiste mais pas au top !

JOUEUR :

Nom: Lionel
Age: 34 ans
Connaissance du JDR: expérience du jeu de rôle papier depuis une douzaines d'années pour ne pas dire plus ! Minimum !

Expérience dans WoW (quelques thèmes pour vous aider) :
je joue depuis Wrath Of The Lich King
- j'ai déjà tué Arthas avec mes compagnons d'arme mais je ne suis pas encore un vieux de la vieille pour autant... bref, j'ai encore quelques lacunes car j'ai surtout joué pour me faire plaisir avec mes Amis, sans toujours approfondir le contenu richissime du jeu... mais bon, n'est-on pas toujours « le noob » de quelqu'un d'autre ? Voilà, c'est dit, je ne suis ni un no life ni un pro de la strat qui connaît tout par cœur et qui est réactif comme un Dieu : je fais encore mes armes ; Folten est mon premier HL ; mais je ne demande qu'à apprendre à bon école! A bon entendeur... J'ai vraiment envie d'en découvrir plus sur wow et je me dis que le RP de votre guilde me fera du bien autant qu'à Folten qui y gagnera un peu plus de substance !
Anciennes guildes et pourquoi les avoir quitté: Cyll'Calag, est une petit guilde à l'esprit familliale. Le problème c'est qu'elle est trop petite pour avancer dans les raids !
Pourquoi MortSure: Ashraz et Valandorn m'ont dit beaucoup de bien de votre guilde !
En plus, Valandorn alias Kardenaar alias Jimmy est mon Ami de toujours, alors forcément ça motive !
Comment avez-vous connu MortSure: par les sus mentionnés (et j'ai vu une vidéo de présentation de la guilde sur judgehype il y a quelques mois)
Disponibilités, temps de jeu: variable. En général, je fais en sorte de me libérer plusieurs soirs dans la semaine. Je peux m'arranger pour que cela coïncide avec les event de la guilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folten
VIP
avatar

Messages : 910
Age : 41
Race : elfe de la nuit
Classe : druide équilibre
Niveau actuel : 90
Inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 12:05

Folten ne participa pas aux premières discussions ; circonspect, il restait en retrait, comme le bon chouettard qu'il était...

Il lança un sort de tranquillité en guise de remerciement à ses compagnons d'armes comme pour honorer la grande mère nature... Peu à peu, tandis que la vitalité et la mana remontaient en lui comme la sève dans un arbre, il reprenait racine dans le présent qui se faisait jour...

L'elfe de la nuit fit la vide dans sa tête et ses yeux se plissèrent étrangement ; ses pupilles se dilatèrent subitement et il scruta profondément chaque protagoniste autour de lui, tellement intensément qu'on eût dit qu'il tentait de capturer leur essence même !

Ashraz avait l'air amer, comme si une partie de lui avait voulu trouver le repos dans la mort... mais il semblait également très perplexe quant à la nature des nouveaux arrivants... lui aussi avait remarqué l'étrange manège auquel ils s'étaient livrés, agenouillés près de la dépouille encore chaude de leurs ennemis communs...

Eamonn sous des atours faussement guillerets ruminait la folle témérité qui avait faillit coûter très chère au reste du groupe... Il donnait le change mais se sentait fautif...

Valandorn essayait comme à son habitude de détendre l'atmosphère en recréant un lien d'empathie entre ses frères d'armes... Il semblait ravi de rencontrer à nouveau la dénommée Cattleya avec qui il avait dû partager d'agréables moments... même si celle-ci avait écorché son nom... l'émotion ?

(Folten éclata littéralement de rire lorsqu'il entendit son Ami se faire appelé « Valandrons »!
Les nerfs, c'étaient juste les nerfs après l'âpre combat qu'ils avaient dû livrer!)

Teylo pestait contre la médiocrité des actions d'Eamonn comme pour éloigner de lui l'idée qu'il avait eu toutes les peines du monde à maintenir en vie le groupe à lui tout seul ; chose que son égo avait bien du mal à supporter... D'où ce regard très appuyé et jaloux envers ces alliés qui lui avaient volé la vedette ! Il y avait de quoi piquer sa curiosité !

Asgardh semblait quant-à lui renifler étrangement l'air, comme troublé par quelque chose d'inhabituel chez nos sauveurs de circonstance sans toutefois parvenir à en dissiper le mystère...

Nos sauveurs... qui se déplaçaient avec une célérité peu commune et un silence dérangeant... et qui se battaient comme des bêtes sanguinaires... surtout celui-ci (Méthanos) qui arborait un rictus aussi sardonique que sadique !

Puis Folten balaya la nature environnante du regard...

Et cette subtile prolifération d'insectes, à peine perceptible sans doute, mais belle et bien subite et concomitante à l'apparition de nos défenseurs du moment... Étrange...

Tout comme cette retenue irraisonnée de mes tréants quand ils sont dans les parages ...

Et ce je ne sais quoi dans l'air... cette vibration délétère dans les flots d'énergie...
Folten ferma les yeux pour affiner sa perception...

A vrai dire, il y avait comme une résonance entre l'aura de nos sauveurs et celle d'Ashraz et d'Asgardh... Mais pourquoi donc ? C'était comme une espèce de parenté éloignée entre morts-vivants... chacun semblait interroger le regard de chacun, comme devant un miroir, à l'affût du moindre reflet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folten
VIP
avatar

Messages : 910
Age : 41
Race : elfe de la nuit
Classe : druide équilibre
Niveau actuel : 90
Inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 13:27

Folten s'avança alors à son tour pour briser la glace et s'inclina légèrement avant de parler :

_ Eh bien sire Kardenaar, je rejoins Ashraz, nous sommes vos obligés, car sans votre intervention salutaire, je n'aurais pas donné cher de notre peau!

Folten marqua un temps d'arrêt et fit une moue embarrassée avant de reprendre quelque peu gêné :

_ Désolé de mettre montrer en spectacle tout à l'heure, mais je ne supporte vraiment plus notre faiblesse actuelle et je suppose qu'il en est de même pour mes compagnons même s'ils ne l'expriment sans doute pas de la même façon! Il faut vraiment que nous étoffions notre faction ou que nous surpassions nos limites comme jamais, sans quoi...

Folten resta suspendu à sa propre phrase, les yeux dans le vague... puis il reprit :

_ Le hasard fait vraiment bien les choses... Comme la nature du reste, qui donne à tout prédateur son propre prédateur! Etonnant non?! Car l'espace d'un instant, à dire vrai, à votre manière de nous apparaître si soudainement, et si prompts à nous secourir, j'ai eu comme la vertigineuse impression que nous vous avions interrompus dans votre propre partie de chasse!

Appuyant sur ces dernières phrases, Folten se tenait aussi prêt à épier la moindre réaction chez son interlocuteur que de sortir une dague de son fourreau... Mais déjà il se fendit d'un large sourire et reprit d'un ton des plus badins :

_ Enfin je m'égare sûrement, sans doute la paranoïa exacerbée par nos derniers combats incessants dans les terres de feu... Chouette nom de faction Mortsure en tous cas... Mortsure, sûr qu'il y aurait matière à faire un beau jeu de mot avec un tel nom... mais bon, les morts ne font de plus de jeux de mots hein?!? Et les vivants ne devraient peut-être pas s'y risquer non plus sans doute... Ahaha (rire forcé)

Folten toussota et se gratta la tête le visage un peu plus blême que d'habitude... Il attendait que la répartie d'un de ses compagnons accapare à nouveau l'attention de Kardenaar à sa place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelaro
Pilier
avatar

Messages : 3729
Age : 38
Race : Draenei
Classe : Chaman
Niveau actuel : 101
Inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 14:01

Ce fut l'apparition d'un draenei imposant, de toute évidence chaman par sa tenue et ses armes, qui rompit pour un moment le silence qui suivit les paroles de ce druide montrant un peu trop de finesse d'esprit...
Il observa, et peut-être salua d'un bref mouvement de tête le groupe d'inconnus qu'ils avaient aidés, avant de directement s'adresser au chevalier de la mort, comme si personne d'autre n'existait.

- Kardenaar, nous avons fait ici ce que nous avions à faire. Il n'est donc pas nécessaire, ni souhaitable à mon avis, de trop nous attarder ainsi sur ces terres, qui plus est à découvert. Nous nous sommes remis en ordre de bataille, prêts à faire mouvement.
Il serait très... désagréable, de nous faire à notre tour surprendre par les nombreux ennemis qui rôdent dans les parages. Ici, nous restons vulnérables.
Ces présentations et discussions, fort intéressantes au demeurant, peuvent peut-être attendre un endroit plus sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hizoka Gwathren
Pilier
avatar

Messages : 4972
Age : 33
Race : Elfe de la nuit
Classe : Chasseur
Niveau actuel : 90
Inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 17:17

*Hizoka était toujours sur ses gardes laissant son compagnon d'armes Kardenaar gérer la situation, l'elfe ne voulait pas montrer qu'il était chef de l'expédition pour éviter toute mauvaise surprise, il resta ni trop près ni trop loin pour être prêt à décocher une flèche sans éveiller des soupçons*
- Kelaro a raison, ne tardons pas ces terres sont malsaines, il n'est pas bon de trainer ici.

*fixant les inconnus*
- Vous aussi vous devriez partir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashraz
Membre actif


Messages : 73
Age : 40
Race : Elfe de la nuit
Classe : Chevalier de la mort
Niveau actuel : 85
Inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   Mer 10 Aoû 2011, 17:56

- En effet, nous sommes au cœur du territoire ennemi. Si la présente escarmouche ne suffisait pas, les patrouilles de Shannox contribuent amplement à décider n'importe quelle créature saine d'esprit à ne pas s'attarder.

Ashraz fixa tour à tour chacun des membres du clan, dont certains tournaient déjà les talons. Le chevalier de la mort, le chasseur, le druide, les chamans, et cette guerrière - dont le regard gourmand fixé sur lui ne présageait pas les attentions habituelles de la gent féminine - semblaient tous avoir vu trop de champs de bataille et de morts. Tout comme son propre groupe. Mais certains de ces individus semblaient jubiler... s'y repaître. Etait-ce là la source de leur efficacité au combat?

- Mon compagnon worgen est nerveux. Quelque chose approche. Et hier il a repéré un puissant contingent de la horde: parmi eux des elfes de sang. Notre groupe à de la monnaie à leur rendre, mais ils sont nombreux...

Un regret faisait vibrer la voix d'outre-tombe du chevalier. Il indiqua d'un geste ample le Nord-Est, si tant est que les directions aient eu une signification sur ce plan.

-Probablement ici pour lutter sur le Front du Magma, mais s'ils pouvaient ajouter nos têtes à leur tableau de chasse, ils n' hésiteraient pas.
Comme je l'ai dit, ils sont nombreux.

Il se tut.
La pluie de cendre s'était arrêtée. Depuis combien de temps? On n'entendait plus que le bruit étouffé des bottes cloutées s'enfonçant dans le sol couvert d'un tapis gris et meuble. Le silence ambiant, surnaturel, donnerait plus de poids à ses mots que toutes les démonstrations.
Ashraz considéra le puissant groupe. Beaucoup d'effectifs. Une maîtrise indubitable des combats. De puissants artefacts arrachés aux entrailles des plus dangereuses nécropoles.

-Peut-être devrions-nous chevaucher ensemble jusqu'à un endroit plus sûr.

...

-Et si un détour vous sied, Asghard nous guidera à l'avant poste des sin'dorei... Si vous vous sentez d'humeur à continuer votre partie de chasse.

Un sourire carnassier illuminait le visage de l'elfe non-mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Acceptés] Papillons gris   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Acceptés] Papillons gris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Acceptés] Papillons gris
» Codex Chevaliers Gris : Avril 2011
» [Chevaliers Gris-Peinture] ma mini-armée de chasseurs de démons
» Un Loup Gris arrive
» Prochainement : Chevaliers Gris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MortSure :: L'étreinte :: Recrutement-
Sauter vers: